Chers collègues,

Comme vous le savez, notre métier n’est pas encore représenté dans le monde entier. Si des héritiers présomptifs vivent dans des pays où il n’y a pas de généalogistes et si des entretiens individuels avec les personnes retrouvées sont nécessaires pour leur expliquer les conditions des accords ou pour récupérer des documents que l’on ne peut obtenir que sur place, il est souvent nécessaire d’avoir recours aux cabinets d’avocats.

Étant donné que ceux-ci manquent souvent d’expérience en matière de recherches généalogiques et ne sont généralement pas soumis à une obligation de réussite (Quota litis), cela s’avère dans la majeure partie des cas très compliqué.

Notre trentaine de généalogistes qui, en somme, parlent environ 20 langues voyagent souvent à l’étranger, ce qui donne l’opportunité à nos partenaires de profiter de nos connaissances et de nos expériences pour conclure des accords ou pour obtenir des documents a l’étranger.

Vous trouverez ci-joint une liste de tous les pays et toutes les régions où nos collaborateurs sont implantés ou s’installeront dans l’avenir, ainsi que leurs connaissances linguistiques.

Si vous souhaitez solliciter les services de nos généalogistes, nous vous proposons l’offre suivante:

Dans les dossiers basés sur les honoraires, nous facturons en générale des frais de déplacement s’élevant à 100 euros par personne à visiter dans un rayon de 50 kilomètres. Lorsque le point d’arrivée se situe à une distance supérieure à 50 kilomètres du point de départ, chaque kilomètre effectué en plus sera facturé 3 euros .

Exemple : Un héritier présomptif vit à Serang (Indonésie) et notre généalogiste se trouve à Jakarta (Indonésie). Du fait que la distance entre Jakarta et Serang est de 84 kilomètres, notre taxe forfaitaire s’élèvera, comme expliqué ci-dessus, à 202 euros ( 100 euros pour les Premiers 50 kilomètres et 102 euros pour les 34 kilomètres suivants). Si un contrat est signé avec cette personne, nous percevons 10% des honoraires qui vous sont attribués (n’importe le nombre d’études impliquées).

Dans les cas d’une demande d’obtention de documents, nous facturons en générale des frais de déplacement s’élevant à 100 euros par institution à laquelle nous devons nous rendre (églises, états civils etc.) dans un rayon de 50 kilomètres. Lorsque le point d’arrivée se situe à une distance supérieure à 50 kilomètres du point de départ, chaque kilomètre effectué en plus sera facturé 3 euros .

Exemple : Un document nécessaire se trouve à Swakopmund (Namibie) et notre généalogiste se trouve à Langstrand (Namibie). Sachant que la distance de Langstrand à Swakopmund est de 24 kilomètres, notre taxe forfaitaire s’élèvera, selon nos conditions, à 100 euros . S’y ajoutent, les frais pour la délivrance du document ainsi qu’un forfait de 50 euros par document. Ce forfait ne s’applique pas, dans le cas où un contrat a déjà été conclu avec notre société.

Lorsqu’un vol intérieur est nécessaire, nous facturons un forfait de 1000 euros .

Lorsqu’un séjour à l’hôtel est nécessaire pour un de nos généalogistes en raison de l’absence du signataire d’un contrat au lieu de rendez-vous et qu’une nouvelle rencontre doit être fixée, nous facturons un forfait de 250 euros par nuit.

Tous les frais de déplacement, d’obtention de documents etc… seront avancés par notre société, dans la mesure où il existe une coopération entre nos études.Le succès ne peut pas être garanti a priori.

Si vous êtes intéressés par nos services, veuillez nous contacter par mail: newcases@historiker.at. Nous vous garantissons une réponse dans les 24 heures afin de vous indiquer si notre collaborateur est en mesure de faire suite à votre demande. En cas de réponse positive, nous établirons le contact avec nos généalogistes pour que vous puissiez leur donner tous les instructions et les documents nécessaires.